L'automobile a sa source
Le chargement et le retour

Le chargement et le retour

Il faut faire vite : Les pneus à chambre à air ne tiendront pas le coup longtemps. Seules quelques cales en bois placées sous les essieux avaient un peu allégé le poids du temps. Ils viennent de reprendre leur forme au gonfleur après avoir été avachis pendant plusieurs décennies. Et déjà des hernies qui se forment sur les flancs. 

Nous sommes 4 à pousser l’ancêtre vers la remorque. Son rayon de braquage nécessite plusieurs manœuvres que les pneus s’empressent de nous rendre plus difficile encore en se dégonflant à vue d’œil.

Mon frère, un peu plus organisé que moi, a prévu une côte de travail. Et je n’aurais plus qu’à mettre ma tenue au lavage en rentrant.

Bon je n’ai pas envie de jouer les « vautours » et négocier le prix annoncé car l’heure tourne et nous avons 2 voitures à ramener.

« J’ai imprimé un reçu avant de partir. Pouvons-nous le remplir ensemble ? »

La dame accepte de faire le nécessaire pour la cession et indique que le notaire fournira même un certificat de vente attestant qu’elle est bien l’héritière et propriétaire du véhicule.

« Avez-vous les papiers de la voiture?​ Les clefs? »

« Non, mais on va chercher. Il reste plein de papier dont je n’ai pas encore fait le tri » 

Je suis un peu inquiet sur le sujet mais comme nous avons fini de sangler la bête sur la remorque, il est un peu tard pour renoncer.  

Nous aurons sans doute à retendre les sangles en route tant les pneus s’affaissent. Les quelques morceaux de bois trouvés pour faire office de cales vont finalement bien rester coincés sous les vieux boudins.

Nous quittons le bourg à faible allure et plus notre vitesse augmente, plus nous apercevons un panache de poussière provenant de la voiture dessiner une trainée dans notre sillage.

L’allure doit être modérée car il n’y a plus de parebrise à l’avant et les vitres latérales n’ont pu être remontées, les joints caoutchoucs « fondus » et durcis étant collés sur celles-ci. Il ne manquerait plus que la vitre arrière se fasse la malle. Heureusement, il ne pleut pas !!

Sur le parcours nous essuyons quelques appels de phare. Est-ce pour signaler un peu de sympathie à cette vieille carrosserie qui sort d’un long sommeil ou pour nous dire qu’elle semble en feu alors qu’il ne s’agit que d’un panache de poussière ? En tout cas bon nombre de piétons s’interrogent ou sourient à notre passage. Il y a quand même autre chose que de la poussière qui se dégage des vieilles voitures.

Nous sommes de retour mon frère et moi à l’atelier pour charger le RENAULT 4CV – 6 moustaches.

Nous en profitons pour refaire un tour et rechercher quelques des pièces de rechange ou revues techniques.

Notre interlocutrice nous invite à aller faire un tour dans la maison de « tonton » où pourraient se trouver les papiers.

Le lieu est vide de tout meuble mais il reste ici et là des papiers et des pièces telle qu’un joint de culasse, encore dans son emballage, pour une HOTCHKISS.

Finalement, c’est quelques jours plus tard qu’elle les retrouvera et me les enverra avec le certificat de succession dressé par le notaire. Ouf, je suis soulagé ! 

Faisons maintenant une 2ème pose dans ce récit et un bilan à ce stade :

J’ai fait vite. Je suis parti sans vêtement de travail, uniquement avec mes petits bras, sans treuil, sans gonfleur, et seulement quelques sangles. Heureusement, il n’a pas eu de pluie car sans bâche de protection et toutes vitres baissées…

  • Poussé par ma passion, je suis parti sans savoir ce que je cherchais.
  • J’ai eu un coup de cœur sur l’endroit et la forme du modèle de voiture mais ai-je vraiment trouvé un trésor endormi ? Cette voiture est-elle celle qu’il me faut?
  • Je n’ai pas vu le rapport de l’expert. Le véhicule est de plus incomplet. Quelle surprise à venir ?
  • Je n’ai pas les papiers de la voiture, ni les clés. Pourrais la voir rouler un jour…? Mon reçu a-t-il une valeur quelconque…?
  • J’ai acheté 1000€ en liquide un modèle de voiture parfaitement inconnu à mes yeux sans négocier alors qu’il me faudra du budget pour compléter la remise en état. Est-ce bien sa valeur en l’état ?

(Est-ce finalement la réflexion qu’a eu l’autre personne qui avait dit « vouloir acheter» mais qui n’a jamais payé et n’est jamais revenue chercher la voiture?)

  • Ou bien peut-être qu’il n’a pas eu les papiers et les clés? Est-ce que je les aurais? 
  • Mon garage n’est pas débarrassé. Pourtant il me faudra rapidement de la place.
  • Je n’ai pas l’outillage nécessaire pour démonter complètement une « anglaise ».
  • J’ai bien quelques revues techniques et des pièces pouvant dépanner …un autre véhicule. 

Laisser un commentaire