loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle Marques triangle Armstrong siddeley

ARMSTRONG SIDDELEY

Marque Anglaise
Création: 1919

Le Colonel John DAVENPORT SIDDELEY – militaire puis directeur de WOLSELEY – sent qu’il est temps pour lui de profiter du marché automobile en pleine expansion.

En 1902,il quitte WOLSELEY où il travaillait au coté de Herbert AUSTIN pour fonder la SIDDELEY Autocar Company.

Cette marque est née de la fusion de SIDDELEY DEASY Company – Coventry UK- et d’ARMSTRONG WHITWORTH. Mais l’aventure se révèle difficile et John DAVENPORT SIDDELEY revient en 1905 chez WOLSELEY en tant qu’associé. La WOLSELEY SIDDELEY est crée.

Celle-ci fera alors concurrence à ROLLS ROYCE avec des modèles de qualité allant jusqu’à 6 cylindres. Mais cette stratégie ne plait pas à Herbert AUSTIN, qui à son tour, quittera la société pour fonder sa propre marque.

En 1909, le Capitaine DEASY- importateur de voitures venant du continent- développe un modèle qui intéresse la WOLSELEY SIDDELEY. Cette dernière entre au capitale et la DEASY JDS est fondée.

Un an plus tard, John DAVENPORT SIDDELEY quitte à nouveau WOLSELEY pour fonder la SIDDELEY DEASY Company.

Les voitures DEASY SIDDELEY rivalisent avec les DAIMLER et ROLLS ROYCE.

(En 1911 sort la DEASY SIDDELEY 18/24 dont le moteur KNIGHT à soupapes latérales a été acheté chez DAIMLER).

La remarque d’un journaliste automobile de l’époque évoque le silence du fonctionnement du moteur KNIGHT comme « s’apparentant à celui d’un sphynx ». John DAVENPORT SIDDELEY aima ce commentaire et aurait alors adopté le Sphinx comme mascotte de sa marque.

Il est curieux de remarquer toutefois que la marque ARMSTRONG SIDDELEY n’a jamais réellement badgé ses voitures (quelqu’unes avec une pyramide et un sphinx),et que le logo « A.S » fut assez souvent absent des brochures commerciales de la marque (sauf peut-être ceux des modèles ARMSTRONG SIDDELEY Lancaster, Thyphoon et Hurricane).

Produisant également des moteurs d’avion pendant le 1ère guerre mondiale, la société prospère pour finalement être racheté en 1919 avec le puissant fabricant d’armement et constructeur navale Britannique – ARMSTRONG WHITWORTH Development Company. C’est le début des fusions avec d’autres constructeurs d’avions que connaitra la ARMSTRONG SIDDELEY Motors Limited. (plus tard, se sera avec HAWKER Aviation, puis BRISTOL Aero Engines).

En 1919, la première ARMSTRONG SIDDELEY voit le jour mais elle est malheureusement équipée d’un moteur d’avant guerre au rendement insuffisant (moteur deux blocs de 5L pour 60Ch).

Entre les années 1920 et la seconde guerre, le catalogue s’enrichit de nombreux modèles solides et de qualité, généralement des 6 Cylindres (sauf, deux petits modèles de 2L -14Ch  et 18Ch sortis en 1922 et 1923).

Ils seront prisés par une clientèle aisée mais délaissant les trop chères DAIMLER et ROLLS ROYCE.

Les voitures ARMSTRONG SIDDELEY offrent des innovations techniques similaires aux grandes marques comme le coupleur hydraulique autorisant le passage de vitesse sans faire appel au débrayage. Par l’association avec Walter GORDON WILSON – inventeur de la boite de vitesse à pré-sélection – et par la création de la Improved GEARS Limited, ARMSTRONG SIDDELEY dispose de boite de vitesses permettant aux jeunes filles de bonne famille de conduire sans difficulté la voiture de papa (le slogan de la marque…)

Fort de sa maitrise des alliages légers (Hiduminium) utilisés sur les moteurs d’avions, ARMSTRONG SIDDELEY ne garder l’acier comme matériau utile aux seules chemises des moteurs automobile tout aluminium.  En 1930, la ARMSTRONG SIDDELEY 30HP est alors pourvue d’un moteur de 125Ch.

En 1935, Tommy SOPWITH reprend les parts de John DAVENPORT SIDDELEY dans la ARMSTRONG SIDDELEY Motors et en devient le président.

Au début de la seconde guerre mondiale, la ARMSTRONG SIDDELEY 16HP ( ou 16 Six) à longerons tubulaires et plancher embouti s’habille d’une carrosserie boulonnée. Cette technique devait pouvoir permettre la production de série. Cela ne se produira pas avant le fin de la guerre, le moteur 2L- 6 cylindres de la 16HP est remis en production pour venir sous 2 carrosseries distinctes (la Lancaster à 4 portes et la Hurricaine – coupé).

En 1952, une autre grande berline est produite par ARMSTRONG SIDDELEY : la Sapphire. Equipée d’un 6 cylindres de 3453Cm3 et d’une boite de vitesses à présélection (Hydramatic), elle atteint 160Km/H. Sa robe rappelle les ROLLS ROYCE ou ALVIS Grey Lady de l’époque.

Dans les années 1950, le management de ARMSTRONG SIDDELEY décide de s’attaquer au segment de berline occupé par la prestigieuse marque JAGUAR. Cette décision sera sans doute le début d’une stratégie poussant la marque à sa perte. Les ARMSTRONG SIDDELEY 346 et ARMSTRONG SIDDELEY 234 ne sont pas à la hauteur.

L’ ARMSTRONG SIDDELEY Star Sapphire de 4 Litres de cylindrée arrive trop tard pour rattraper la situation.

La rationalisation par le gouvernement de l’industrie automobile Britannique provoque la fusion de ARMSTRONG SIDDELEY dans BRISTOL SIDDELEY (qui fusionne également en 1966 avec ROLLS ROYCE).

La marque ARMSTRONG SIDDELEY fut active jusqu’en 1960.

En 1972, ROLLS ROYCE Limited vend à l’ARMSTRONG SIDDELEY Owners Club le nom, d’ARMSTRONG SIDDELEY Motors Limited, le sigle de la marque, le stock de pièces de rechange et toutes les données techniques.

Offres récentes ARMSTRONG SIDDELEY