loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle Toutes les marques triangle BUGATTI

BUGATTI

Marque Française

Fondée en 1909

Inititalement fabriquées dans la ville de Molsheim située à l’époque en Allemagne avant la reprise de l’Alsace par la France lors de la 1ère guerre mondiale, les voitures d’Ettore Arco Isidoro BUGATTI – lui-même Italien d’origine- sont donc revendiquées des trois pays. Ayant tracé les plans d’une voiture en 1897, il obtiendra une récompense en 1901 à l’Exposition Internationale de Milan.

Et c’est à Milan qu’Ettore fabrique sa première voiture à 19 ans. Embauché en Alsace par DE DIETRICH (voir DE DIETRICH-France), puis MATHIS (voir MATHIS-France), et de 1907 à 1909 par DEUTZ (fabricant de moteur), il travaille également à la création de sa propre entreprise pendant ses temps libres.

En 1906, Ettore conçoit pour PEUGEOT le torpedo Type BP1 – appelée la Bébé PEUGEOT. En parallèle, il réalisera parallèlement à sa BUGATTI type 13.

En 1907, en association avec DEUTZ, il développe la BUGATTI Type 8 et Type 9, mais il n’atteindra pas le succès commercial suffisant.

En 1909, il crée donc sa propre société à Molsheim (F) et c’est là que seront produite de nombreuses voitures de la marque. BUGATTI s’engage alors en course.

Dans le années 1920, non satisfait de ses succès sur les circuits avec la BUGATTI Type 32 et la BUGATTI type 35, Ettore BUGATTI décide de créer la voiture la plus extraordinaire : La BUGATTI Royale – dont le premier prototype voit le jour en 1926.

Dans les années 1930, Ettore BUGATTI s’entoure de son fils Jean.

Cette même année sortait un modèle unique: la BUGATTI Type 57 Sport à moteur 8 cylindres en ligne ou double arbre à cames en tête.

Pendant ce temps, Jean BUGATTI met au point la BUGATTI 64 de 4,5L. Mais ce dernier se tue au volant en 1939.

En 1940, BUGATTI déménage ses équipements à Bordeaux (F) pour produire avec HISPANO SUIZA de l’armement.

L’usine de Molsheim sera réquisitionnée par les Allemands pour y produire des TRIPPEL wagon (véhicules amphibies) et d’autres matériels de guerre.

« Convié » par les Allemands à revenir à Molsheim, Ettore BUGATTI refuse et se consacre à la conception de la miniscule BUGATTI type 68 et la type 73.

Ettore BUGATTI décède en 1947.

Son frère Jean et son fil Roland hérite de l’usine libérée de Molsheim et relance l’activité avec l’aide de Pierre MARCOT -Directeur du site.

En 1951, la BUGATTI Type 101 sort sans apport technique et avec une certaine lourdeur. Il en sera de même pour la BUGATTI Type 251 de 1956.

La société survie mais sans la gloire du temps de son fondateur.

Offres récentes BUGATTI