loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle Marques triangle Hotchkiss

HOTCHKISS – HOTCHKISS GREGOIRE

FirsMarque Française

Fondée en 1903

HOTCHKISS est fondée en 1867 par Benjamin BERKELEY HOTCHKISS – ingénieur Américain- afin de produire des canons. Après la guerre de 1870, il s’intéresse aux pièces pour l’automobile puis à la fabrication de voitures complètes.

HOTCHKISS sera parmi les premiers constructeurs à développer le moteur à soupapes en tête et à équiper ses voitures de freins aux 4 roues.

Les premières voitures produites, sortent de l’usine de fabrication de canons en 1903.

En 1906, née un moteur 6 cylindres assemblé de 3 blocs de 2 cylindres.

Dans les années 20, HOTCHKISS se place comme constructeur offrant le meilleur rapport Qualité/Prix en indiquant être « la voiture du juste milieu »

En 1925, HOTCHKISS lance sa gamme de moteurs à soupapes en tête (dit « SS »).

La marque se fera connaitre notamment en compétition (4 victoires -1932,1933,1934, 1939- au rallye de Monte-Carlo).

En 1937, AMILCAR est repris par HOTCHKISS.

Juste avant la 2nd guerre mondiale, HOTCHKISS est connue pour ses fabrications sérieuses et luxueuses dans une gamme de prix toutefois raisonnable. Le catalogue comprend alors 26 modèles différents sur la base de 7 carrosseries et 5 châssis.

En 1942, PEUGEOT entre majoritairement au capital de HOTCHKISS.

Mais la guerre provoque la mise en veille du département Automobile HOTCHKISS jusqu’en Mai 1945.

La production repart doucement, et HOTCHKISS doit se tourner vers l’armée Américaine pour subsister.

En accord avec WILLYS OVERLAND, elle étudiera un nouveau tout terrain mais c’est finalement de l’importation et la maintenance en France de la JEEP WILLYS qui sera l’activité principale à cette période.

En 1946, lors du plan quinquennal automobile voulu par le gouvernement Français, la marque est fondue dans PEUGEOT mais pourra toutefois poursuivre son activité de production de voitures libre à la vente et payable en devises étrangères.

La limousine HOTCHKISS Vichy aurait elle déplu au gouvernement de l’époque?

Au Salon de Paris d’Octobre 1946,elle expose une 20Cv -6 cylindres mais également un poids lourd de 2 tonnes: le PL20.

20 est également la cylindrée des voitures HOTCHKISS présentées après guerre avec la berline Cabourg, le coach châssis court Modane, le coach découvrable Monté-Carlo, la limousine Versailles (7 places).

En 1948, HOTCHKISS opte enfin pour des suspensions à roues indépendantes.

Dans la gamme à ce moment, on compte les HOTCHKISS 20CV, le coach décapotable Antibes , la berline Artois, le coach châssis court Champagne, le cabriolet Provence, le coach Roussillon, la limousine Touraine

En 1949, il ne reste que 5 modèles au catalogue HOTCHKISS.

Le style HOTCHKISS change peu jusqu’en 1950. La nouvelle HOTCHKISS Anjou est lancée sur ses bases en 1951 au salon de Paris. Mais en parallèle, HOTCHKISS met en fabrication un prototype baptisé R-2L proposé dès 1947 par l’ingénieur J.A GREGOIRE. Il sera testé durant l’année 1949 avant d’atteindre sa version finale en 1950.

Un moteur 4 cylindres à plat est testé mais l’expérience se révèle délicate.

La production n’est pas très élevée au sein des usines. Et en difficulté, HOTCHKISS est absorbé en 1950 par PEUGEOT.

En 1951, quelques 2715 exemplaires sont produits. Les modèles « GREGOIRE » sont de plus en plus appréciés.

Un coupé et un cabriolet HOTCHKISS GREGOIRE seront ensuite présentés au salon de Paris en 1952.

DELAHAYE est repris par HOTCHKISS en 1954. (rappelons que DELAHAYE avait déjà englobé le constructeur RICHARD BRASIER).

Mais HOTCHKISS arrête la même année la production de voitures de tourisme.

Seule la production de modèle militaire JEEP perdure.

HOTCHKISS produira des véhicules utilitaires jusqu’en 1970 avant de s’éteindre.

Photo noire et blanc d'une voiture de course HOTCHKISS sur le grand prix de France 1906 avec le pilote LE BLOND au volant
Hotchkiss au grand prix de france 1906