loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle Toutes les marques triangle JAGUAR

JAGUAR

Marque Anglaise
Fondée en 1935
La Swallow Sidecar & Coachbuilding Company ,fondée en 1922 par William LYONS et William WALMSLEY– tous deux passionnés de mototcyclettes et produisant des side-cars, commence à produire en 1927 des carrosseries adaptées au châssis d’AUSTIN. Ils les baptiseront du nom de leur société la SWALLOW side car & coachbuilding company); AUSTIN Seven Swallow

(Sir William LYONS n’est pas un novice en matière de voiture. A 17 ans, il fait son apprentissage chez le constructeur CROSSLEY et étudie la mécanique en cours du soir.)

Après un déménagement à Coventry en 1928 et l’élargissement de ses propres modèles, SWALLOW se lance dans la construction et production d’automobiles avec la SS1 et la SS2 sur la base de châssis standard. Les dessins de LYONS donnent des voitures très élancées.
En 1934,les SWALLOW de sport sont vendues sous le nom de SS CARS Limited et un an plus tard le modèle sport SS JAGUAR 90 voit le jour. L’année suivante s’est au tour de la SS JAGUAR 100 de connaitre la célébrité.

La seconde guerre mondiale et la réputation des « SS » forcera l’entreprise à abandonner les deux premières lettres et ne garder que le nom des modèles JAGUAR.

En 1948, JAGUAR lancera au salon de l’automobile de Londres la XK1120, avec le moteur XK développé pendant la guerre.

La type C et Type D suivront dans les années 1950. Ces voitures de courses innovantes (freins à disque sur la XK 120) et aérodynamique permettront à JAGUAR de s’imposer 5 fois au Mans.

En 1960, BSA vend DAIMLER (GB) à JAGUAR. Ce qui donnera un premier modèle hybrique en 1962, la DAIMLER 2,5L .

En 1961, la type E dessinée par LYONS marque à nouveau les esprits. Son dessin, ses performances et son prix seront les clés de son succès, et les différentes versions (coupé, roadster découvrable) les atouts pour séduire le plus grand nombre de clients. Les modèles MKX et MKII se vendront aussi très bien.

En 1963, JAGUAR rachète Coventry CLIMAX, fabricant de moteurs. C’est également l’année du lancement de la Type S.

En 1964, c’est au tour du fabricant de moteur Henry MEADOWS d’être repris par JAGUAR.

Faute de successeur pour William LYONS et le défaut de son fournisseur de carrosseries -PRESSED Steel vendu au concurrent BMC- JAGUAR rencontre Ses premières difficultés dans les années 1960. Pour survivre, la société devra fusionner avec BMC en 1966 pour former la BRITISH MOTORS Holdings, puis c’est BMH et LEYLAND qui fusionne sous le nom de BRITISH LEYLAND. JAGUAR devra se battre pour garder son indépendance.

Dans les années 70, c’est le lancement du moteur V12 et des modèles XJ qui prédominent. Le design de la JAGUAR XJ-S n’est pas apprécié et la qualité des JAGUAR baisse.

En 1984, JAGUAR est privatisée et son nouveau directeur – John EGAN- fait revenir la qualité et l’esprit de compétition. En 1988 et 1990, les JAGUAR XJR-9 et XJR-12 sont victorieuses au Mans. C’est également en 1988 que Martin BRUNDLE remporte le championnat du monde des voitures de sport sur une JAGUAR.

DAIMLER BENZ et FORD sont alors intéressées par JAGUAR. En 1990,Ford aura le dernier mot et investira dans la modernisation des usines de cette dernière. En 1999, JAGUAR rejoint les autres marques détenues par FORD dans le PREMIER AUTOMOTIVE GROUP: ASTON MARTIN, LAND ROVER, LINCOLN et VOLVO.

En 2001, JAGUAR lance la Type X.

En difficulté en 2008, FORD vend JAGUAR et LAND ROVER au groupe indien TATA Motors.

Depuis 2010, JAGUAR est prospère.