loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle Marques triangle Maserati

MASERATI

Marque Italienne

Fondée en 1914

La famille MASERATI baigne dans la mécanique et la vitesse par un père – Rodolfo – qui travaille sur les locomotives à vapeur.

Et dans la famille il y a 7 fils, dont 6 seront passionnés de sport automobile !

Carlo, né en 1881, fabrique son premier moteur monocylindre à l’âge de 17 ans, et en fait une motocyclette en à partir d’un vélo 2 ans plus tard.

Avec, Il gagnera la course Brescia-Crémone-Mantoue-Vérone-Brescia.

Fin 1900, FIAT le recrute comme pilote d’essai, puis se sera au tour d’ISOTTA FRASCHINI en 1903.

A son tour, Alfieri MASERATI son frère plus jeune de 6 ans l’y rejoint.

En parallèle, Carlo continue le développement de son moteur monocylindre qu’il installe dans un châssis en bois.

En 1907, il quitte FIAT et court sur une BIANCHI.

En 1908, Carlo est directeur général chez JUNIOR -autre constructeur automobile Italien-.

C’est en 1909 qu’il fonde son entreprise.

En 1910, atteint d’une maladie pulmonaire, il décède.

C’est Alfieri MASERATI qui le remplace.

 

3 ans plus tard, Alfieri MASERATI s’occupe du service après-vente des ISOTTA FRASCHINI. Et rapidement, dans une association avec Ernesto et Ettore, il fonde une nouvelle société – Società Anonima Officine Alfieri MASERATI

Mais la 1ère guerre mondiale éclate. Alfieri et Ettore sont mobilisés.

Ernesto, trop jeune pour servir, travaille à l’atelier MASERATI.

 

Après la guerre, Alfieri installe à Bologne sa famille, et la société « Officine Alfieri MASERATI SA ». Il fabrique de bougies d’allumage, activité qu’il avait démarré dans les services de l’armée pendant la guerre (appelée « TRUCCO & MASERATI »).

 

C’est à BOLOGNE qu’Alfieri, Ernesto et Ettore vont concevoir une première MASERATI (Mario MASERATI- artiste- dessine le logo en forme de trident, figurant une fontaine de Bologne).

N’arrivant pas à avoir des résultats satisfaisants en course comme pilote au volant d’une SCAT puis d’une NESSEDORF, Alfieri confirme sa volonté de fabriquer la première vraie MASERATI.

Il monte un moteur quatre cylindres sur un moteur HISPANO SUIZA, une transmission SCAT/ ITALA sur un châssis ISOTTA FRASCHINI.

Enfin, il remporte sa première course Suse-Mont Cenis, puis d’autres.

En 1922, le moteur est complétement revu et la voiture devient le modèle Diatto.

DIATTO, entreprise en difficulté vend avant de disparaître de la compétition 10 châssis Diatto 30 Sport à Diego de Sterlich, admirateur de la marque. Ce dernier financera MASERATI pour la réalisation de premiers modèles badgés du trident.

La MASERATI type 26 est la première voiture MASERATI.

Alferi utilise une Diatto GP 8C turbo pour la concevoir et participer aux courses de 1926.

MASERATI Tipo 26 entre en production et se vend bien aux passionnés de course.

En 1929, MASERATI remporte un record du monde à Cerone (I) avec une vitesse moyenne de 246,069 km/h sur une MASERATI Type V4 (record qui tiendra jusqu’en 1937).

 En 1930, 12 voitures de sport 8CM sont construites sur les bases de l’ancienne MASERATI 8C.

La famille MASERATI s’allie alors à Adolfo ORSI- industriel de la sidérurgique et de la machine outil et du matériel agricole -.

En 1937, ORSI rachète les parts de Bindo, Ernesto, Ettore MASERATI, ses derniers restant au sein des entreprises « Officine Alfieri MASERATI » et « Fabbrica Candele MASERATI ».

Les frères MASERATI gèrent la technique et la compétition.

En 1932, Alfieri MASERATI décède.

Bindo MASERATI part de chez ISOTTA FRASCHINI et devient le président remplaçant.

La MASERATI Type V5 sort quand les premières difficultés financières apparaissent.

En 1938, la MASERATI 8CTF sort avec un moteur 8 cylindres à tête fixe.

La seconde guerre mondiale est déclarée et les activités sont transférée à Modène.

Il faut attendre 1946 pour entendre à nouveau les moteurs MASERATI prendre le pas sur la concurrence en course.

A la même époque Les frères MASERATI quittent ORSI et fondent une nouvelle entreprise, OSCA, spécialisé dans la conception, développement et assemblage de voitures de courses.

C’est également l’année à laquelle la première routière est présentée au salon de l’automobile de Genève (CH) sous l’appellation MASERATI A6

Au salon de Turin de 1948, est présenté un modèle né sous le crayon de PININ FARINA: La MASERATI A6 1500.

Après plusieurs passe d’armes, en 1957, Juan Manuel FANGIO permet à MASERATI de devenir champion du monde des constructeurs en cours de championnat F1 face à FERRARI.

La MASERATI GT3500 est présentée en 1961.

Sous le nom du prototype « dame blanche » se cache une version des plus luxueuse et aboutie MASERATI de tous les temps. En son coeur, le 8 cylindres issu de la MASERATI 450S de course.

(Elle sera également déclinée en modèle MASERATI 3500GT Sebring.

A la même époque, la technologie de l’injection directe fait son apparition chez MASERATI.

La MASERATI Mistral est présentée au salon de l’automobile de Turin en 1963. Elle sera déclinée en versions coupé et spider un an plus tard.

Mais celle qui marqua ce salon est sans nul doute la MASERATI Quattroporte: une berline 4 porte munie d’un moteur de course dessinée par FRUA.

Au même salon, trois ans plus tard, le style MASERATI est figuré par les traits du designer Giorgetto GIUGIARO et le modèle Ghibli. Un succès que n’avait pas envisagé MASERATI pour cette 8 cylindres fera que sa production sera poursuivi jusqu’en 1972.

En 1968, MASERATI atteint une taille critique nécessitant l’apport d’un autre industriel du secteur .

C’est vers CITROEN que se tournera la famille ORSI. (De cette collaboration, CITROEN fera le modèle SM à moteur MASERATI).

En 1971, c’est la MASERATI Bora à moteur central qui est présentée sous la forme d’un coupé. La MASERATI Marek en découlera.

Au salon l’automobile de Genève de 1972, la MASERATI Boomerang est dévoilée. Mais elle ne sera jamais mise en production.

La crise pétrolière de 1974 complique les choses. CITROEN et ORSI revendent leurs parts à Alejandro DE TOMASO – entrepreneur Italo-Argentin.

En 1981, La MASERATI Bi-turbo (deux compresseurs et 215 km/h chrono) est lancée pour devenir ensuite la plus produite des MASERATI.

Tout comme FERRARI précédemment, le groupe FIAT entre dans MASERATI en 1993. Le rachat définitif se fera en deux phases (1997, 1999)

Modèles

Offres récentes MASERATI