loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle Marques triangle Panhard levassor

PANHARD & LEVASSOR

Marque Française

Fondée en 1890

René PANHARD a fait ses début chez PERIN– fabricant de machine à bois. Il est issue d’une famille de carrossiers Parisiens. Et son épouse est la fille d’un assembleur de carrosses et de voitures.

René PANHARD s’associe à Jules PERIN en 1873.

Leur société et nouvelle usine à Ivry (Fr), la PERRIN PANHARD produit de 1876 à 1879 les moteurs de la Gasmotoren Fabrik DEUTZ. L’aventure s’arrête quand DEUTZ décide de s’implanter à Paris.

Camarade de promotion, Emile LEVASSOR est invité par René PANHARD -Ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris (F)- à rejoindre cette association en 1886 lorsque PERRIN disparaît.

Emile LEVASSOR vient de Belgique où il a fait un stage dans une société ayant la licence pour fabriquer les moteurs DEUTZ.

En 1887, Gottlieb DAIMLER a quitté DEUTZ et a développé son propre moteur.

Il est ami de Louise SARAZIN, veuve du représentant Français de DEUTZ.

Cette dernière introduit Emile LEVASSOR auprès de DAIMLER à qui LEVASSOR avait écrit pour lui présenter sa 1ère voiture à 4 places .Elle les persuade de se lancer dans la fabrication de voiture à moteur à gaz de pétrole.

(LEVASSOR lui montrera également un quadricycle PEUGEOT qu’il est en train d’améliorer car il n’est pas fonctionnel.

(C’est initialement la maison PANHARD & LEVASSOR qui vendra la 1ère PEUGEOT une fois celle-ci mise au point).

Il obtient en 1888 l’exclusivité d’exploiter les brevets DAIMLER et le contrat signé en 1889 stipule que pour chaque moteur produit, Louise SARAZIN touchera 12% en redevance.

Début 1890, Emile LEVASSOR épouse Louise SARAZIN et prend la place de Jules PERIN qui quitte l’aventure. La société d’alors devient PANHARD & LEVASSOR cette même année.
En Juin 1890, une voiture PANHARD & LEVASSOR à moteur frontale et placé à l’avant d’un embrayage et d’une boite de vitesse voit le jour.
La première voiture PANHARD & LEVASSOR est vendue en 1891.

Elle sera connue grâce à Hyppolite – fils de René PANHARD– en parcourant la distance Paris-Nice en tant que voiture touristique.

Emile LEVASSOR décède en 1897 des suites de ses blessures lors de la course Paris-Marseille . Son remplaçant dans l’entreprise est Arthur KREBS qui développera le moteur Centaur.

Le nom de PANHARD & LEVASSOR commence à apparaître au palmarès de certaines courses en ce début de 20 éme siècle jusqu’au drame de 1908 au grand prix de Dieppe (Fr).

L’action se concentre maintenant sur la production de voitures de luxe en concurrence avec AVIONS VOISIN, DELAUNAY BELLEVILLE, HISPANO SUIZA,…

La marque sera même présente entre 1901 et 1903 en Allemagne par son fabricant Henri JEANNIN.

En 1909, PANHARD & LEVASSOR se fait connaitre outre Atlantique en remportant une course.

Dès 1910, reprenant un brevet de Charles Yale KNIGHT, PANHARD & LEVASSOR travaille au développement de moteur chemisé sans soupape (la chemise coulissante découvre une lumière à l’admission et l’échappement successivement). Les moteurs à soupapes et les moteurs chemisés cohabiteront dans la gamme jusqu’en 1924. Par la suite, Les moteurs sans soupape seront l’unique solution technique retenue.

Dans les années 1910, PANHARD & LEVASSOR est un des principaux fournisseurs d’automobiles pour la préfecture de police de Paris (F).

Et la société se développera également grâce au domaine militaire.

Durant la 1ère guerre mondiale, PANHARD & LEVASSOR sera un fournisseur important de l’armée française et de l’Elysée qui choisit leurs voitures pour la Présidence.

Dans l’entre deux guerres, la marque PANHARD & LEVASSOR se consacre aux voitures de grand luxe confortables et silencieux avec leurs moteurs sans soupape.

PANHARD & LEVASSOR rachète DELAUGERE & CLAYETTE pour en faire son atelier de carrosserie intérieures en 1924 ( les coupés,cabriolets,…seront faits chez JANSSEN- Paris). Une telle organisation et rationalisation de la production durant les années 1930 -avec la gamme de PANHARD 6CS 6DS et 8DS- permettra à PANHARD & LEVASSOR de connaître une période faste.

En 1934, PANHARD sor le Panoramique avec un concept de pare-brise novateur par ses angles arrondies et montants effilés.

En 1936, les PANHARD & LEVASSOR Dynamic de 2,8 litres ou 3,8 litres sortent. Ce coup-ci, c’est l’aérodynamisme que PANHARD a travaillé. C’est l’époque du design « Streamline » ou de la « French Curves ».

Pendant la seconde guerre mondiale, PANHARD & LEVASSOR produit des gazogènes. Puis, contrainte par l’occupant, elle fabrique quelques matériels militaires. L’avenir est déjà envisagé avec une PANHARD Dynamic mue par un moteur Moderne HOTCHKISS de 20Cv ou encore une PANHARD (HOTCHKISS) Cabourg de 14Cv. Mais ces cylindrées de 2,5L ou 3,5L ne sont pas adaptés aux besoins d’après guerre.

Après  la seconde guerre mondiale, PANHARD n’est pas retenu dans le plan PONS pour la construction des grandes berlines et devra produire des petites voitures populaires.

Dès 1941, PANHARD travaille donc sur un petit modèle avec un moteur de 350 Cm3, alors que l’ingénieur J.A GREGOIRE a lui travaillé en secret sur un prototype très léger en aluminium : l’AFG.
N’ayant pas abouti, PANHARD rachète le projet AFG et en fait la PANHARD Dyna X.

L’activité civile de PANHARD s’arrête en 1967 suite à son rachat 4 ans plus tôt par CITROEN

Publicité noire et blanc de 1920 de la marque automobile PANHARD et LEVASSOR indiquant "rien ne peut remplacer 25 ans d'expérience"
PANHARD et LEVASSOR 19 Avenue d’Ivry , Paris

Offres récentes PANHARD & LEVASSOR