L'automobile a sa source
MOTEURS à combustion

MOTEURS à combustion

Ou une histoire de chevaux

BENTLEY vue du moteur d'une ancienne

Avant de mécaniser ses déplacements, de faire du bruit et de la fumée, l’homme avait comme moyen de déplacement le cheval.

Le cheval deviendra ensuite cheval vapeur avant de devenir l’unité de mesure de la puissance et de reléguer l’animal si longtemps utilisés au rang d’objet de loisir.

Sans revenir sur la première voiture à vapeur (voir notre article : Envoyez la Vapeur), on considère qu’il s’agit du premier véhicule à moteur. Nous sommes alors en 1770. 

Nous ne reviendrons pas non plus sur Richard TREVITHICK, ni sur SERPOLLET ou les frères BOLLET et leurs voitures à vapeurs (voir nos autres articles sur les records de vitesse), ni sur les premières voitures électriques car il s’agit ici d’évoquer le moteur à combustion.

Utilisant le gaz d’éclairage au XVIIIe, des expériences seront menées pour produire les premières explosions dans un moteur. Au XIX ème siècle le principe du piston, de la bielle et du vilebrequin est acquis.

C’est en 1807, qu’une première explosion dans un monocylindre fait l’objet d’un brevet déposé en Suisse. Mais sa réalisation, plus tardive – 1856, est attribuée à 2 italiens.

Cette technique d’explosion d’un gaz dans un cylindre a l’avantage d’alléger la conception et augmenter le rendement.

C’est en Belgique que sera fabriqué le premier moteur à deux temps en 1859.

(TRABANT et SAAB produirent longtemps des modèles avec moteurs 2 temps ,Voir notre article sur la SAAB).

SAAB 95 Break vue du Moteur 3 cylindres 2 temps

Enfin, sur la base d’une invention Française d’un tricycle à moteur à gaz datée de 1862 développé par Etienne LENOIR (Franco Belge) qu’un Allemand qui mettra en œuvre le moteur à quatre temps en 1867. Il sera ensuite perfectionné par des noms célèbres encore aujourd’hui mais son principe est acquis.

Edouard DELAMARRE-DEBOUTTEVILLE aidé par Léon MALANDIN mettra sur la route à ma même époque une voiture à moteur à essence à quatre temps.

Vers 1875, l’Autrichien Siegfried MARCUS fera rouler sa voiture à l’université de Vienne.

Nikolaus August OTTO associé à Eugen LANGEN posera les bases du moteur à quatre temps par un brevet (N.532) de 1877 qui sera utilisé par bien d’autres constructeurs. Il utilise l’essence de pétrole.

L’Italien Enrico Zeno BERNARDI concevra un moteur à son tour en 1882 qui avant de servir sur le tricycle de son fils aura servi à entrainer … la machine à coudre de sa fille Pia.

En 1885, Gottlieb DAIMLER, né en Allemagne, dépose un brevet pour un moteur dont les développements prendront place sur des motocyclettes, des bateaux et tramways. Avant son association avec BENZ, la société DAIMLER sera donc essentiellement connu pour ses moteurs.

En 1885, Karl BENZ installera un petit moteur à quatre temps sur ce qui sera la première automobile à essence brevetée.

En 1886, un moteur DAIMLER, prendra place dans une voiture à 4 roues.

C’est également en 1886 qu’un brevet (N.37435) pour un véhicule propulsé par un moteur à gaz est déposé par un autre Allemand Karl BENZ. Le monocylindre a alors la puissance de 0,67 cheval. Un nouvel étalon est né !

Karl BENZ construira des bicylindres à partir de 1896.

Dès 1903, il fabriquera des 4 cylindres à plat dénommé Boxer.

Outre Atlantique, c’est la WHITE Company qui, après avoir fabriqué des machines à coudre, se mis à produire des moteurs pour l’automobile. Le géant GENERAL MOTORS naitra plus tard (1908).

Ces fabricants de moteurs, parfois méconnus deviennent les nouveaux riches de l’époque, tel Henry FORD qui deviendra le premier milliardaire en dollars Américain.

Les premiers moteurs étaient nourris au gaz de charbon ou autres vapeurs inflammables de liquides volatiles.

Puis les moteurs utilisèrent un distillat de pétrole lourd, comme l’éther de pétrole (la ligroïne), mélangé à l’air par un carburateur (également inventé par DAIMLER). De nos jours, le mélange s’appelle le GPL ( Gaz de Pétrole Liquéfié). Certains propriétaire font faire une adaptation de leur grosse cylindrée au GPL afin d’en réduire le coup d’utilisation.

Pour faire exploser le mélange dans les cylindres, deux techniques seront utilisées ;

  • Un tuyau chauffé au rouge,
  • Une étincelle électrique générée soit par une bobine soit par un circuit à induction haute tension.
PEUGEOT 202 photo du carburateur
AUSTIN HEALEY Sprite vue des carburateurs et de la baie moteur

S’il y a explosion, il y a chaleur qu’il faudra vite dissiper. D’abord placé derrière le moteur, le radiateur tout comme le réservoir d’essence, ce choix aura tôt fait de brûler les chauffeurs lors d’accidents sur les premières courses. Marcel RENAULT se tue en 1905 dans un virage en épingle sur sa légère de 6,3 Litres de cylindrée.

La course ne se déroule pas uniquement sur la route mais aussi dans les ateliers :

Le Français DE DION met en série le moteur V8 sur ses voitures dès 1910.

En Italie, FIAT développe la plus grosse cylindrée jamais installée sur son modèle FIAT S76, soit 28,4 Litres pour atteindre 290 Km/H.

Le désir d’être premier et de gagner des courses est encore aujourd’hui vif et générateur tant d’innovations que de de beauté mécanique.

En ce qui concerne la voiture de collection, le moteur aura toujours une place primordiale au cœur la voiture et le modèle rare « matching number » sera le Graal.

PEUGEOT 406 V6 Coupé vue de la baie et du moteur
MERCEDES 500 Vue de la baie moteur
MOTEUR Rush réparation
Autocollant en rodage avec Esso Extra aposé sur par prise arrière SIMCA Vedette

 Rodage: Autrefois, les voitures neuves devait passer une période dite de « rodage« . Les qualités d’usinage n’ayant pas atteint le niveau d’aujourd’hui, il était nécessaire de permettre au moteur d’effectuer de lui même sa propre « rectification » des surfaces (cylindres, paliers,etc…) en ne dépassant pas certains régimes moteur, certaines vitesses. Le choix d’une bonne huile et d’une vidange rapprochée étaient primordiales à la longévité du moteur. Une importance des huiles que nous soulignerons prochainement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :