L'automobile a sa source
Remonter la Manche

Remonter la Manche

Maintenant que j’ai découvert le poids historique du véhicule ancien que j’ai acquis, je n’ai qu’une hâte : attaquer une restauration complète et digne

Un bon rangement du garage et « l’atelier » est prêt à accueillir cette citrouille qui doit retrouver sa fonction de carrosse. (voir sujet Préparer restauration d’une voiture ancienne )
D’abord, il faut la rapatrier. Et cela sans enfreindre la loi.

Bon, à défaut du permis adéquate pour la conduite d’une remorque à double essieux, je trouve chez un loueur un camion plateau se conduisant avec un simple permis B. En plus, il est équipé d’un treuil qui m’a bien facilité l’opération d’enlèvement chez mon frère et dépose chez moi.
Je décide de faire un bon nettoyage pour y voir un peu plus clair sur l’état de Sandrillonette. 

Ah ! oui, une petite explication s’impose ; Il faut bien se rendre à l’évidence, une passion se vit encore mieux lorsqu’elle est partagée. 
Et, j’en suis convaincu ; Il n’y a pas que des hommes qui ont une passion pour l’automobile ancienne.

Aussi, une voiture de collection pour chacun me semblait être une bonne idée. A l’approche de la date anniversaire de ma chère et tendre, l’idée était de lui offrir cette belle endormie. (Et comme ma chère et tendre s’appelle Sandrine, Cendrillon, …Sandrillonette).
Lorsqu’elles se sont rencontrées dans notre garage, un sourire tendu est apparu sur son visage de l’une d’entre elles…(devinez), surtout lorsqu’après une rapide inspection, Madame s’est aperçue que le volant n’était pas du côté… habituel. (Et pour cause, la FORD Y était produite outre-Manche). 

Mon explication sur la conduite avec le double débrayage à pratiquer sur les voitures d’avant-guerre (2nd) non équipées d’une boite de vitesse synchronisée l’a tout de suite fait remonter en cuisine pour y faire des cupcakes au chocolat. 

Quant à moi, après avoir découvert que la citrouille était bleue et noire, je range chiffons et aspirateur pour aller à la recherche d’éléments sur ce modèle de chez FORD. C’est préférable avant de lancer le démontage.

Un rapide recherche sur Internet me fait prendre conscience qu’il ne va pas être si simple trouver des informations en France :

  • Un club FORD Obsolete France mais rien de probant sur la Ford Y.

Je décide de me présenter par mail au Club et d’expliquer que je suis à la recherche de documentation sur le véhicule. La réponse sera succincte : Pas de document, pas de membre avec ce modèle au sein du club (aujourd’hui devenu le Club Amicale FORD France, il n’y a toujours pas de photo de FORD Y sur les diverses rencontres, mais un manuel de 110 pages sur l’entretien du modèle qui me concerne est proposé).

  • 2 sites de vente de pièces situés en de l’autre côté de la Manche parlent de cette « small FORD » 
  • Le club Anglais FORD Y & C register, qui semble spécialisé dans ses deux modèles uniquement. 

Le contenu de Wikipédia sur la FORD Model Y révèle que le modèle a été produit de 1932 à 1934 à l’usine d’Asnières (Banlieue Parisienne). Ce qui correspond à la plaque signalétique de mon véhicule.

Je tente donc une approche auprès de FORD France, qui m’indiquera qu’il n’y a pas d’archive sur cette usine (?).

Un échange de mail avec FORD USA m’apprendra ; 
– que ce modèle n’était produit qu’en Europe,
– que l’usine d’Asnières assemblait uniquement les voitures, 
– et que cette usine à brulé avec ces archives…

Il me restait donc qu’une alternative : remonter mes manches, sortir mon plus bel accent Anglais et contacter le Club FORD Y & C Register UK.

Et belle surprise, l’accueil a été très enthousiaste lorsqu’ils ont découvert l’historique de Sandrillonette et surtout la photo de sa plaque constructeur qui la situe, selon leur registre, dans l’une des premières à avoir été assemblée en France à partir de pièces de carrosserie et d’éléments mécaniques fabriqués en Angleterre, et l’une des plus anciennes du même registre !

J’apprendrais également qu’il existe un livre détaillé sur cette voiture écrit par Sam ROBERTS en vente au Club. (A lire  https://www.tacotroc.com/rencontre-avec-sam-roberts.html )

Mon inscription bouclée rapidement me permettra alors d’acheter le bouquin dont j’allais faire mon livre de chevet pour les soirées à venir. 

A retenir de cet épisode : 

  • Discuter préalablement de votre projet avec la famille,
  • Rechercher un modèle de voiture courant peut faciliter sa rénovation,
  • S’affilier à un Club du modèle est plus pertinent que s’affilier à celui d’une marque,
  • Ne pas hésiter à rechercher des éléments techniques dans toutes les directions,
  • La pratique d’une seconde langue peut être parfois nécessaire pour trouver des éléments sur un modèle étranger
  • Se procurer un maximum de documentation

Laisser un commentaire